Amazonie

Les grand singes en danger

CHIMPANZES, BONOBOS, OURANG-OUTANS ET GORILLES :
tous nos frères hominiens auront disparu en 2050

Aucune espèces de grand singes ne résiste à l'homme.


En 2050, il n’y aura plus aucun grand singe en liberté. Quant à ceux des zoos, ces malheureux zombis privés de leurs cultures, ils finiront sans doute eux aussi par disparaître, faute d’être capables de se reproduire de manière suffisante. 

Telle est aussi la terrifiante conclusion sur laquelle se clôt un remarquable dossier édité par le journal "Le Monde" en novembre 2005 sous le titre « L’adieu aux grands singes ».

" Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots "

Martin Luther King jr

Des associtations pour agir:

KALAWEIT

Little jack

HELP congo

Réagissez !
Chacun à son échelle peut agir.

  Soyez attentifs aux conditions de vie des animaux dans les zoos et parcs
  Privilégiez des cirques sans animaux
  Boycottez tous ceux qui utilisent des animaux comme objet publicitaire (un "sourire" chez un chimpanzé est un signe de peur)
  N'achetez pas de produits en bois exotique (meubles de jardins en teck...) ou assurez vous qu'ils portent le label FSC (Forest Stewardship Council), seule certification d'une gestion responsable des forêts.
  Lors de vos voyages, n'achetez jamais de viande de brousse proposée dans certains restaurants touristiques ou sur les marchés.

SIGNEZ LES PETITIONS sur:

Actuanimaux

Anomalies de températures

 

 

Avec onze fois la superficie de la France, le bassin amazonien couvre des territoires très variés et joue un rôle indéniable dans le climat de la planète. Sa forêt tropicale humide, la plus vaste de la planète, en est le symbole le plus emblématique. Or, pour mieux comprendre et prévoir l'évolution du climat dont dépend 'le poumon de la planète', une bonne connaissance de la variabilité du climat local est obligatoire.
Dans ce cadre, une étape vient d'être franchie avec l'étude des fluctuations climatiques à long terme des cinq pays du bassin de l'Amazonie (Brésil, Pérou, Bolivie, Colombie et Equateur). Menée par des chercheurs de l'IRD (1), l'analyse de ces fluctuations montre une nette tendance à la diminution des précipitations, avec une baisse relative d'environ 9% entre 1975 et 2003.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site