environnement

Les tentes solaire

Faites la lumière sur vos compagnons de route avec cette tente solaire. Elle a un ensemble de panneaux qui capture et stocke les précieux rayons du soleil pour éclairer avec des LED l’intérieur de la tente ou pour recharger vos batteries.

Elle se décline en version 4 et 6 places et elles coûtent respectivement 150$ et 200$. Par contre, elles semblent n’être disponibles qu’au Canada. Voila qui devrait réjouir nos lecteurs canadiens et ils sont nombreux à lire Gizmodo dans la langue de Molière, hey ? Nous n’avons plus qu’à chausser nos chaussures de randonnées, et traverser l’Atlantique à la nage.

L'axe de toit en tôle ainsi que le tube porteur revêtus par poudrage sont fabriqués à partir d'un acier zingué sendzimir. Tous les supports de cette tente solaire, tels les supports de chevrons, de toit, de poussée, les consoles de plafond, les consoles murales et les paliers d'arbres sont en aluminium extrudé. Où que vous posiez cette tente solaire, vous pouvez régler l'inclinaison de 5° à 40°, selon vos désirs. Il existe une autre formule où un ressort tirant est inséré sur chaque articulation médiane des bras. La plupart des pièces de cette tente solaire sont thermolaquées. Son tube porteur qui est en acier zingué mesure 5 x 3 cm et son tube d'enroulement est en tôle d'acier. Dans le haut de gamme, l'article est doté d'une protection intégrale, ce qui fait qu'il protège aussi bien du soleil, de la pluie et du vent que de la neige. Cette tente solaire est très résistante et elle peut rester intacte pendant plusieurs années. Par ailleurs, le montage et le démontage sont très aisés grâce à la technique de fixation largement facilitée. Cette formule demeure décorative même lorsqu'elle n'est pas ouverte grâce à son caisson de 14,5 cm. Un modèle avoisinant celui-ci propose d'autres avantages en sus.

Le système d'éclairage intégré peut résister jusque tard dans la soirée, même après que le soleil ait disparu. Il est en outre fonctionnel en toute saison. Notons au passage que l'orientation de ce mécanisme est réglable au gré de son utilisateur. Vous avez encore un autre choix parmi les exemplaires pourvus d'un caisson. L'inclinaison de cet autre prototype est réglable entre 5° et 40° grâce aux bras articulés basculants. La fonction anti-tempête est insérée dans chaque articulation. Cet exemplaire comprend également une chaîne d'acier médiane.

 

Les grand singes en danger

CHIMPANZES, BONOBOS, OURANG-OUTANS ET GORILLES :
tous nos frères hominiens auront disparu en 2050

Aucune espèces de grand singes ne résiste à l'homme.


En 2050, il n’y aura plus aucun grand singe en liberté. Quant à ceux des zoos, ces malheureux zombis privés de leurs cultures, ils finiront sans doute eux aussi par disparaître, faute d’être capables de se reproduire de manière suffisante. 

Telle est aussi la terrifiante conclusion sur laquelle se clôt un remarquable dossier édité par le journal "Le Monde" en novembre 2005 sous le titre « L’adieu aux grands singes ».

" Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots "

Martin Luther King jr

Des associtations pour agir:

KALAWEIT

Little jack

HELP congo

Réagissez !
Chacun à son échelle peut agir.

  Soyez attentifs aux conditions de vie des animaux dans les zoos et parcs
  Privilégiez des cirques sans animaux
  Boycottez tous ceux qui utilisent des animaux comme objet publicitaire (un "sourire" chez un chimpanzé est un signe de peur)
  N'achetez pas de produits en bois exotique (meubles de jardins en teck...) ou assurez vous qu'ils portent le label FSC (Forest Stewardship Council), seule certification d'une gestion responsable des forêts.
  Lors de vos voyages, n'achetez jamais de viande de brousse proposée dans certains restaurants touristiques ou sur les marchés.

SIGNEZ LES PETITIONS sur:

Actuanimaux

Zoom sur : les castors

                                                               Zoom sur: les castors


Il existe 2 espèces de castor:

-Le castor européen

-Le castor canadien

Le castor européen  est un grand rongeur aquatique, autrefois commun et encore rencontré dans quelques cours d'eau ou zones humides d'Europe et d'Asie.. Il possède une silhouette lourde et massive. Sa queue est en forme de palette, écailleuse et large de 12 à 16,5 cm. Les orteils sont palmés pour permettre une nage aisée. Les narines et et les conduits auditifs sont obturés pendant la plongée. Les yeux et les oreilles sont assez petits et les pattes sont courtes. Il n'y a pas de
dimorphisme entre les deux sexes (chez les 2 sexes, l’appareil urogénital débouche dans un cloaque axial). Le Castor possède de grandes incisives orangées (les supérieures sont les plus courtes). La fourrure est brun foncé à gris noir au dessus, très dense, et  un peu plus clair au dessous.

Le genre proprement dit est apparu en Europe au cours du Pliocène c’est-à-dire il y a 3 à 7 millions d’années. D’Eurasie, certains individus migrèrent ensuite en Amérique lorsque ces deux continents étaient encore réunis par un isthme.
Suite à la dérive des continents, le castor nord-américain se différencia. On estime que cette séparation remonte à environ 12 000 ans.
Les deux espèces sont si proches qu’il a fallu une analyse chromosomique pour les différencier.

La durée de vie normal est de 7 à 8 ans (maximum 25 ans).

LE STATUT DE L ' ESPECE EST DONC DE NOUVEAU FRAGILISE !

- L'homme est son seul ennemi.

- Le castor n'est officiellement PROTEGE, sur l'ensemble du territoire national, que depuis le 9 Juillet 1968.

- Il est interdit de le chasser, de le tuer, de le piéger, de le poursuivre, de le transporter, de le naturaliser.

- HELAS ! Cette loi, bien que renforcée par l'arrêté général du 17 Avril 1981, n'est pas suffisante pour soustraire le castor du Rhône du grand danger qui le menace:

LA DESTRUCTION ET LA REDUCTION DE SON ESPACE VITAL.

  • l'espèce, pour subsister, ne pourra se contenter de quelques "coins" çà et là
  • en définitive, l'espèce risque de disparaître si sa seule sauvegarde se cantonne dans des mesures de protection passives

- Réfléchissons à la portée de nos actes! Au long terme!

Notre sagesse doit nous inciter à léguer à nos enfants autre chose qu'un environnement désert et stérile.

Urgent!!Petition à signer!!!

La souffrance animale se camoufle derrière le mot "tradition" avec les taureaux de feux et les taureaux à la corde pendant des fêtes populaires. Ces actes cruels de maltraitance sont présentés à l'opinion publique, comme des éléments d'identité et de culture propres à des villages et à des territoires minoritaires en Catalogne, région qui veut absolument les faire disparaître. Les yeux des taureaux sont enduits de matière grasse puis enflammés devant des centaines d'aduldes et d'enfants qui applaudissent devant ce spectacle IMMONDE!

 

La cruauté envers les animaux n'est pas acceptable pour le divertissement ou la tradition au 21ème siècle. Pourtant, le Jubilo Toro se produit chaque année dans Medinaceli, une province de Soria, en Espagne.La foule harcele un taureau avec des boules de goudron brûlant ou de la térébenthine (appelé «pitch») attaché à ses cornes.

 

Commentaire du webmaster d'Oceanoaste:

"Pourquoi les gens doivent être si cruel envers les animaux est une question qui m'a intrigué pendant de nombreuses années. J'ai été élevé en adorant les animaux et à ce jour, même après avoir quitté la maison, j'ai toujours mon propre animal de compagnie pour prendre soin de lui. Il est temps de changer. Les animaux méritent le respect et l'amour tout de même que tout être humain."

 

Commentaire du webmaster du site choukchouk:

"Ensemble nous pouvons faire bouger les choses !"

PETITION


Cette page est en commun sur les site suivant:

1€ = 1 arbre planté !



1 / Objectif principal du programme

Ce programme, toujours mené en lien avec des associations locales, vise à appuyer le développement des communautés locales et leur adaptation au réchauffement climatique. Les actions permettent la protection, la restauration et la valorisation économique et sociale de leur cadre de vie par des projets de reforestation et d’efficacité énergétique.

2 / Champs d’intervention

Au travers de ses 5 objectifs “C.A.D.R.E”, le programme
“Environnement et Développement” intervient sur les problématiques suivantes :

Climat : en agissant sur l’atténuation (réduction et séquestration) des émissions de CO2 et sur l’adaptation des populations au dérèglement climatique.

Arbre : en restaurant et en protégeant des espaces naturels (préservation des forêts existantes, boisement et reboisement, lutte contre la désertification, impact sur la protection des sols et des eaux).

Développement des capacités : par un appui technique aux populations et par le renforcement de leurs capacités.

Recherche : par un soutien aux programmes visant à développer des réponses innovantes aux problématiques de terrain et une aide aux systèmes de veille et d’alerte permettant de prévenir les risques.

Energie : pour faciliter un accès à l’énergie en zone rurale et une plus grande efficacité énergétique des équipements.

3 / Pourquoi l’arbre ?

Les arbres ont une double fonction : écologique et économique.

A - Le rôle écologique :

Production d’oxygène (par la photosynthèse) et contribution à la lutte contre le réchauffement climatique par la séquestration de carbone

Habitat de nombreuses espèces animales et végétales (50 à 75% du nombre total d'espèces vivant sur terre sont originaires des forêts tropicales humides)

Protection des sols (réduction du ruissellement et de l’érosion) et régulation des eaux douces (meilleure infiltration de l'eau dans le sol qui alimente les nappes)

B - Le rôle économique :

• Le bois énergie : pour la majorité des habitants des régions tropicales, le bois et le charbon de bois restent le plus souvent les uniques sources d'énergie économiquement accessibles et culturellement acceptées

• Le bois d'oeuvre : environ 20% du bois sert aux bois d'oeuvre et d'industrie

• Les produits non-ligneux : source d'une large gamme de produits, comprenant des fruits, des gommes, des résines, des écorces, des essences, des fibres, des substances médicinales, des colorants, du gibier... prodiguant aux populations apports alimentaires et revenus complémentaires

 

 

Venez faire vos dons :

CLIQUEZ ICI

Les plantes menacées

A la demande de certains visiteurs qui trouvaient que le site ne parlez pas beaucoup des plantes qui font eux aussi partit de la biodiversité, nous faisont un article par semaine sur les plantes. Cette semaine se sont les plantes menacées qui sont à "l'honneur".

 Grâce à la photosynthèse, les plantes vertes absorbent du CO2 et produisent de l'oxygène, jouant un rôle essentiel dans la régulation de notre atmosphère. Elles sont le premier maillon de la chaîne alimentaire, fournissant la quasi-totalité de notre nourriture. Elles ont aussi toutes sortes d'applications médicales, domestiques, industrielles ou culturelles. Les écosystèmes ne peuvent se maintenir que grâce à la cohabitation de nombreuses espèces or, actuellement, la surexploitation des ressources végétales, la transformation des paysages, l'invasion des espèces exotiques, la pollution des sols, de l'eau et de l'air bouleversent l'équilibre écologique planétaire. Il est donc urgent de protéger les plantes, faute de quoi nous pourrions assister à l'extinction définitive d'espèces irremplaçables et à la disparition irrémédiable de nombreux écosystèmes.

Si l’arrachage ou la cueillette peuvent être considérés comme des menaces pour certaines espèces, elles ne constituent pas le principal danger. La destruction ou la modification des habitats est de loin le premier fléau pour les plantes menacées.

Drainage des milieux humides, urbanisation, création de voies de communication, fermeture des milieux par l’abandon des zones pastorales, mise en culture de certaines zones naturelles, pollutions aquatiques ou atmosphériques (pluies acides) sont parmi les principales causes de disparition de la flore. Enfin, l’invasion récente de certains milieux par des espèces envahissantes est une nouvelle menace à ne pas négliger.

Pour inverser une tendance de fond aussi puissante, il faudra que notre Région investisse aussi bien en prospection, qu’en protection des dernières stations et même en récréation/entretien de milieux naturels notamment de prairies pâturées et de landes à bruyères. C’est un véritable enjeu pour nos politiques. La France et l’IDF,pourtant si riche, ne peuvent se contenter de donner des leçons d’écologie elle doit se les mettre en pratique.

 

 

 

Les 5 animaux les plus menacés !

Dans le règne animal environ 30% sont sur la liste rouge mais les plus en danger sont :

 

1-Le Grand requin :

Depuis 15 ans, la population des grands requins blancs a diminué de presque 80%. Chaque année, toute espèce confondue (plus de 380 espèces en tout), plus de 100 millions de requins sont tués, mais ce chiffre est certainement sous-estimé.
La chair du requin est appréciée et utilisée pour les engrais et les fertilisants ; les ailerons, la peau, les dents, les cartilages sont également vendus car ils sont utilisés dans la fabrication de médicaments. La pollution perturbe les cycles de reproduction. Sa capture est devenue un véritable exploit depuis 1975, date de sortie du premier volet des "Dents de la mer", de Steven Spielberg.

2-Le tigre du bengale

Entre 3000 et 4500 individus subsistent. Le tigre blanc, qui appartient à la même sous-espèce, aurait disparu à l'état sauvage. Le tigre de Java a disparu dans les années 1980.
Leur fourrure a une très grande valeur marchande en Asie et certains organes sont réputés pour leurs vertus curatives miraculeuses, comme les os et les dents, le sang et les yeux. Le déboisement massif est l'autre cause de leur progressive disparition, ainsi que la disparition de leurs proies.

3-Le napoléon


Il resterait 300 000 poissons dans les eaux indonésiennes aujourd'hui, ce qui représente environ 3 à 4 poissons au km2.
Denrée rare et coûteuse, ce poisson exotique est très recherché dans les restaurants asiatiques et on estime que sa population a diminué de près de 90%. Ce poisson peut vivre une trentaine d'années. Sa lenteur de développement en fait une espèce naturellement rare. Il possède une dentition impressionnante, et ses mâchoires peuvent se vendre jusqu'à 40 000 euros et sa chair jusqu'à 150 dollarsle kilo.

4-L'éléphant


Il en reste environ 45 000. Plus de la moitié a été exterminée en un siècle.
La déforestation et la fragmentation de l'habitat, le braconnage, la capture pour les zoos sont responsables de cette diminution. En Thaïlande, par exemple, les forêts naturelles n'occupent plus que 15 % du pays contre 90 % au début du XXème siècle. En Asie, les éléphants sont également utilisés somme bêtes de somme, et donc domestiqués dès leur plus jeune âge. Même s'ils sont parfois relâchés, ils sont dans ces conditions incapables de se défendre. Le trafic d'ivoire perdure, et le Japon est d'ailleurs montré du doigt car il en est grand consommateur.


5-Le cacatoès


La population dans la nature ne dépasserait pas 1000 individus.
Tout comme les perruches et les perroquets, ils sont recherchés pour tenir compagnie ! Leur domestication entraîne une diminution des effectifs vivant à l'état sauvage. La déforestation de leur habitat naturel, ajouté au commerce excessif, rend la situation particulièrement critique.

 

Sans oublier ensuite le gorille,le panda géant, la tortue, Dauphin de l'Irrawaddy et le gecko à queue feuille

Disparition des abeilles = disparition des humains

Il se murmure que les abeilles disparaissent, annonçant une catastrophe écologique, et que la cause pourrait en être la multiplication des téléphones portables à cause de la pollution électromagnétique qu’ils provoquent (l’électrosmog).

La disparition des abeilles est un risque sérieux qu’il ne faut pas prendre à la légère. Une légende voudrait qu’Albert Einstein ait dit un jour : « Si les abeilles venaient à disparaître, l’homme n’aurait plus que quatre années devant lui. Sans abeilles, plus de pollinisation, plus de plantes, plus d’animaux, plus d’hommes ». C’est sans doute un peu exagéré mais en l’absence de pollinisation, la production agricole s’effondre effectivement déjà. Les abeilles sont les messagères des fleurs en plus d’être les sentinelles de la vie dont elles recueillent le miel. Elles servent de transporteurs pour l’information génétique de l’écosystème végétal, d’entremetteuses pour la fécondation sexuelle des plantes, c’est une fonction vitale pour de nombreuses espèces européennes.

 

 

En fait, les antennes-relais ne semblent pas pouvoir être la cause première de la disparition des abeilles, puisque celle-ci a commencé bien avant, mais cela pourrait du moins constituer le dernier des coups portés à leur environnement naturel, car, ce qui est sûr, c’est que les abeilles disparaissent dans une bonne partie des Etats-Unis...

La situation est donc bien inquiétante, au moins aux USA. Selon le Los Angeles Time du 27 avril 2007, l’agent responsable de ces disparitions d’abeilles serait probablement un champignon unicellulaire Nosema ceranae, mais c’est loin d’être sûr et contesté par certains car ce parasite est assez bien connu déjà. Ce serait surtout le signe d’une mauvaise santé des ruches, une immuno-déficience dont les causes peuvent être multiples (manque de diversité génétique à cause d’une sélection génétique intensive, utilisation d’antibiotiques, qualité de la végétation, pesticides, voire réchauffement climatique, virus etc.). Tout cela ne cadre pas tellement pourtant avec une disparition si rapide et qui se passerait à l’extérieur de la ruche.

Un article du 15 avril 2007 de The Independent a répandu l’hypothèse, reprise un peu partout, que les téléphones portables pourraient être la cause de la disparition des abeilles. La pollution électromagnétique (l’électrosmog) provoquée par les lignes à haute tension ou les antennes-relais désorienterait les abeilles suffisamment pour les empêcher de retrouver leur ruche, menaçant ainsi leur survie. La sensibilité des abeilles aux champs magnétiques semble bien établie et cela peut jouer autour des émetteurs, de là à provoquer la disparition de 75% des abeilles, il y a une marge qu’on ne peut franchir, et qui a d’ailleurs fait l’objet d’un démenti. C’est tout au plus une perturbation supplémentaire qui s’ajoute à bien d’autres car, malheureusement, ce n’est pas la seule menace qui pèse sur les abeilles : on n’a que l’embarras du choix dans les raisons possibles de leur extinction !

Ont été mis en cause le Gaucho, le Régent, certains OGM, l’introduction d’une espèce d’abeille géante (abeille tueuse) importée d’Afrique au Brésil et qui a par la suite migré vers le Nord (Texas, Californie). Tous ces facteurs semblent jouer un rôle. On ne sait ce qui est le plus déterminant mais on s’acharnerait à les faire disparaître, qu’on ne ferait pas mieux ! Le pire, c’est qu’il se pourrait que la dissémination de ruches sur tout le territoire de l’épidémie pour reconstituer la pollinisation puisse avoir favorisé la contamination par un virus, le remède là aussi (antibiotiques, sélection, OGM) ne faisant qu’aggraver le mal (on a vu au mois d’avril qu’une trop grande uniformisation favorise les épidémies, une des fonctions des virus étant de préserver la biodiversité). Cela pourrait prendre les allures d’une catastrophe où tout ce qu’on fait se retourne contre nous, alors que tout s’écroule autour de nous...

 

 

AGIR:

- Choisissez des fruits et légumes bio de saison et produits localement
- Jardinez bio, sans engrais ni pesticides.
- Plantez des plantes qui aident la faune locale (lavande pour les papillons et les abeilles, arbustes à baies charnues pour les oiseaux, etc.)

 

Aidez l'association qu'Oceanoaste soutient:

 

 

soutenez Hommes et abeilles

 

Partenaire:Plantez 1000 arbres avec nous !


Louez des jouets : plantez des arbres

Vous achetez des jouets qui ne vous servents plus à rien au bout de 3 mois.Ici découvrez la location de jouets en faveur de la nature (plus d'infos sur le site)

Comment être sûr que les arbres seront plantés ?

Les arbres seront plantés dès que notre campagne aura attiré assez de participants pour cumuler les 1000 arbres, ou au plus tard le 01.01.2010.

Nous ferons planter les arbres par l’Association Planète Urgence (Association reconnue par le Conseil de l’État) et nous publierons un certificat de reforestation indiquant le nombre d’arbres plantés sur notre site web.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×