gorille

Les grand singes en danger

CHIMPANZES, BONOBOS, OURANG-OUTANS ET GORILLES :
tous nos frères hominiens auront disparu en 2050

Aucune espèces de grand singes ne résiste à l'homme.


En 2050, il n’y aura plus aucun grand singe en liberté. Quant à ceux des zoos, ces malheureux zombis privés de leurs cultures, ils finiront sans doute eux aussi par disparaître, faute d’être capables de se reproduire de manière suffisante. 

Telle est aussi la terrifiante conclusion sur laquelle se clôt un remarquable dossier édité par le journal "Le Monde" en novembre 2005 sous le titre « L’adieu aux grands singes ».

" Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots "

Martin Luther King jr

Des associtations pour agir:

KALAWEIT

Little jack

HELP congo

Réagissez !
Chacun à son échelle peut agir.

  Soyez attentifs aux conditions de vie des animaux dans les zoos et parcs
  Privilégiez des cirques sans animaux
  Boycottez tous ceux qui utilisent des animaux comme objet publicitaire (un "sourire" chez un chimpanzé est un signe de peur)
  N'achetez pas de produits en bois exotique (meubles de jardins en teck...) ou assurez vous qu'ils portent le label FSC (Forest Stewardship Council), seule certification d'une gestion responsable des forêts.
  Lors de vos voyages, n'achetez jamais de viande de brousse proposée dans certains restaurants touristiques ou sur les marchés.

SIGNEZ LES PETITIONS sur:

Actuanimaux

Les 5 animaux les plus menacés !

Dans le règne animal environ 30% sont sur la liste rouge mais les plus en danger sont :

 

1-Le Grand requin :

Depuis 15 ans, la population des grands requins blancs a diminué de presque 80%. Chaque année, toute espèce confondue (plus de 380 espèces en tout), plus de 100 millions de requins sont tués, mais ce chiffre est certainement sous-estimé.
La chair du requin est appréciée et utilisée pour les engrais et les fertilisants ; les ailerons, la peau, les dents, les cartilages sont également vendus car ils sont utilisés dans la fabrication de médicaments. La pollution perturbe les cycles de reproduction. Sa capture est devenue un véritable exploit depuis 1975, date de sortie du premier volet des "Dents de la mer", de Steven Spielberg.

2-Le tigre du bengale

Entre 3000 et 4500 individus subsistent. Le tigre blanc, qui appartient à la même sous-espèce, aurait disparu à l'état sauvage. Le tigre de Java a disparu dans les années 1980.
Leur fourrure a une très grande valeur marchande en Asie et certains organes sont réputés pour leurs vertus curatives miraculeuses, comme les os et les dents, le sang et les yeux. Le déboisement massif est l'autre cause de leur progressive disparition, ainsi que la disparition de leurs proies.

3-Le napoléon


Il resterait 300 000 poissons dans les eaux indonésiennes aujourd'hui, ce qui représente environ 3 à 4 poissons au km2.
Denrée rare et coûteuse, ce poisson exotique est très recherché dans les restaurants asiatiques et on estime que sa population a diminué de près de 90%. Ce poisson peut vivre une trentaine d'années. Sa lenteur de développement en fait une espèce naturellement rare. Il possède une dentition impressionnante, et ses mâchoires peuvent se vendre jusqu'à 40 000 euros et sa chair jusqu'à 150 dollarsle kilo.

4-L'éléphant


Il en reste environ 45 000. Plus de la moitié a été exterminée en un siècle.
La déforestation et la fragmentation de l'habitat, le braconnage, la capture pour les zoos sont responsables de cette diminution. En Thaïlande, par exemple, les forêts naturelles n'occupent plus que 15 % du pays contre 90 % au début du XXème siècle. En Asie, les éléphants sont également utilisés somme bêtes de somme, et donc domestiqués dès leur plus jeune âge. Même s'ils sont parfois relâchés, ils sont dans ces conditions incapables de se défendre. Le trafic d'ivoire perdure, et le Japon est d'ailleurs montré du doigt car il en est grand consommateur.


5-Le cacatoès


La population dans la nature ne dépasserait pas 1000 individus.
Tout comme les perruches et les perroquets, ils sont recherchés pour tenir compagnie ! Leur domestication entraîne une diminution des effectifs vivant à l'état sauvage. La déforestation de leur habitat naturel, ajouté au commerce excessif, rend la situation particulièrement critique.

 

Sans oublier ensuite le gorille,le panda géant, la tortue, Dauphin de l'Irrawaddy et le gecko à queue feuille

Les gorilles

Sauvons Les Gorilles !

Madame, Messieurs,

Malgré une année du Gorille 2009 ayant tenu toutes ses promesses et à l’approche d’une nouvelle conférence sur les dérèglements climatiques qui se tiendra à Oslo fin Mai 2010, Nous, Signataires de cette présente pétition, souhaitons mettre en avant la situation actuelle préoccupante des Gorilles Du bassin Congolais et réclamons des mesures immédiates et efficaces de la part des différents Gouvernements et Organisations mondiales concernées afin d’enrayer les causes du rapide déclin des populations de gorilles et de leur habitat.

En effet, suite à l’échec du sommet mondial de Copenhague (et l’oubli total du programme REDD) et avec la présentation du rapport intitulé "La dernière bataille du gorille", le mercredi 24 mars 2010 en marge de la conférence de la CITES, à Doha, par des experts de l’ONU, la situation de ces gorilles semble plus préoccupante que jamais et il nous semble indispensable de mettre en œuvre tout ce qui est possible afin de restaurer leurs populations pour les générations futures.

Ces Gorilles sont confrontés à trois menaces principales :

• Le braconnage
• Les maladies
• La disparition de leur habitat

Cette Pétition a pour but de proposer plusieurs plans d’actions sur les différentes menaces, pour la conservation de ces primates tout en préservant un équilibre entre les attentes des différents acteurs de ces propositions et les bénéficiaires de l’Ecotourisme des Gorilles. De plus, il a pour second objectif de soutenir l’Accord CMS sur la conservation des Gorilles, la Déclaration de Francfort de Juin 2009 sur la conservation des Gorilles, et enfin, soutenir le programme REDD+ qui mérite une place centrale lors de la future conférence d’Oslo.

C’est pourquoi, Nous, Signataires :

• Au niveau de la préservation de l’habitat du gorille :

1. Demandons aux gouvernements d’élaborer et de mettre en place des plans d’aménagement du territoire complets, répondant aussi bien aux besoins des populations locales qu’à ceux des gorilles et de leur habitat.
2. Demandons aux compagnies extractives de minerais et de bois et les gouvernements locaux de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter, atténuer ou contrecarrer les impacts négatifs des projets miniers et agricoles sur les grands singes en Afrique centrale.
3. Demandons aux gouvernements de mettre en place une législation responsable sur tout types d’accords conclus entre eux et les firmes étrangères concernant la production de biocarburants, notamment l’huile de palme dont l’empreinte carbone est supérieure aux carburants fossiles qu’elle est censée remplacer.
4. Demandons aux gouvernements d’exclure les subventions en faveur du développement des plantations agricoles, de l’exploitation forestière et de l’industrie agro-alimentaire dans la zone de répartition de l’habitat des gorilles.
5. Exhortons la communauté internationale des bailleurs de fond à aider les états de l’aire de répartition à réduire la destruction et la dégradation de l’habitat du gorille, en leur fournissant une aide financière et technique pour les appuyer dans la mise en place du Programme REDD+.

• Au niveau Du braconnage

1. Demandons l’application des lois existantes sur l’interdiction de la chasse et du commerce des gorilles et de réglementer strictement le commerce de la viande de brousse en général.
2. Demandons aux états de lutter contre le commerce illicite en créant et en équipant efficacement des patrouilles anti-braconnage.
3. Lançons un appel aux Nations unies et à la communauté internationale pour qu’elles aident à mettre un terme aux conflits dans les états de l’aire de répartition des gorilles.
4. Exhortons les nations unies à élargir leur mandat de maintien de la paix pour inclure la protection de la biodiversité avec une attention spéciale aux espèces en danger critique d’extinction et à leur habitat.
5. Demandons à l’UNESCO de renouveler son programme de « conservation de la biodiversité en zones de conflit armé » en RDC.


• Au niveau des maladies

1. Demandons la mise en place de règles strictes concernant les bonnes pratiques d’hygiène pour toutes les personnes entrant dans l’habitat des gorilles
2. Demandons l’extension de la surveillance écologique et du suivi sanitaire dans l’ensemble de l’aire de répartition des gorilles
3. Demandons La mise en place de stratégies de vaccination afin de réduire le taux d’infection des populations de gorille lorsque cela est critique pour leur survie et plus particulièrement le financement de méthode de vaccination des grands singes contre le virus Ebola.


• Au niveau de l’écotourisme et de l’éducation

1. demandons que les sites touristiques de gorilles mettent en place un système équitable de partage des revenus de l’écotourisme entre les autorités chargées de la protection des gorilles et de leur habitat, les communautés locales et les acteurs financiers.
2. Souhaitons que l’écotourisme se pratique à travers les grandes lignes directrices de l’UICN.
3. Invitons les gouvernements locaux et les organisations mondiales concernées à mobiliser, sensibiliser et impliquer les communautés locales à la sauvegarde de leur patrimoine naturel afin d’accroître la prise de conscience et de catalyser les différentes actions de protection.

Enfin, Nous exprimons notre entière reconnaissance aux gardes forestiers et à toutes les autres personnes impliquées dans les programmes de sauvegarde des gorilles et de leur habitat, pour leur courage et leur dévouement qui en va, certaines fois, de leur vie.

Nous espérons que notre appel sera entendu et que des décisions seront prises rapidement par les gouvernements des états de l’aire de répartition. La communauté internationale se devra de les soutenir financièrement et moralement dans leur choix pour ce nouveau combat qui s’annonce délicat mais primordial.

Sauvons Les Gorilles !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×